@ECOLOGIEI

@ECOLOGIEI
2008 création du Blog, From Paris, France : 2006 création du HUB (VIADEO) *21ème Siècle-'ECOLOGIE & INNOVATION': DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe siècle!2.0* Think Tank International : + de 3000 membres. *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... « Euroblogeur »...2002 en France : Candidate (titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). Fondatrice *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

dimanche 30 août 2009

*Daniel Cohn-Bendit a jugé "ridicule" la demande de retrait de la taxe...*

***Daniel Cohn-Bendit a jugé "ridicule" la demande de retrait de la taxe exprimée par l'ancienne candidate socialiste à la présidentielle. Le leader d'Europe Ecologie était l'invité dimanche d'Europe 1.

vendredi 28 août 2009

***Développement durable - Les services d'urgences de Montréal prennent le virage vert...***

Le président du comité exécutif de la Ville de Montréal, responsable de la sécurité publique, M. Claude Dauphin, le directeur du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), M. Yvan Delorme, le directeur du Service de sécurité incendie de Montréal, M. Serge Tremblay, et le responsable du développement durable au comité exécutif de la Ville de Montréal, M. Alan DeSousa, sont entourés des policiers du SPVM, MM. Andrew Green et Benoit Pelletier, qui utilisent le véhicule électrique T3 Motion. (Groupe CNW/Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif)

***Le président du comité exécutif et responsable de la sécurité publique de la Ville de Montréal, monsieur Claude
Dauphin, et monsieur Alan DeSousa, responsable du développement durable au comité exécutif, saluent les efforts des services d'urgences de Montréal en matière de développement durable à l'occasion de la présentation des initiatives mises de l'avant dans le cadre de la phase 2007-2009 du Premier plan stratégique de développement durable de la collectivité montréalaise.

"Je constate avec plaisir le bilan positif tracé par les actions posées par le Service de sécurité incendie et le Service de police de Montréal pour rencontrer les objectifs environnementaux de la phase 2007-2009 du Premier plan stratégique de la collectivité montréalaise. Les multiples réalisations présentées sont concrètes et représentent autant d'occasions de mobiliser et de sensibiliser les employés autour de cet intérêt commun : l'environnement", d'affirmer monsieur Claude Dauphin.

"L'état d'avancement des actions présentées par les services d'urgence de la Ville est encourageant et mérite d'être souligné d'autant que les plans d'action intègrent des initiatives novatrices et prometteuses. J'encourage donc le SIM et le SPVM à devenir les services d'urgence les plus verts en Amérique du Nord dans leur mission de la protection de la sécurité publique",
a déclaré M. DeSousa.

Etat d'avancement des plans d'action respectifs

Désireux d'atteindre les objectifs fixés par la phase 2007-2009 du Premier Plan, les services d'urgences de Montréal sont tournés vers l'avenir et sont résolument engagés à protéger aussi l'environnement comme en témoignent quelques-unes des nombreuses initiatives :

Service de police de Montréal

- Le projet pilote Ozone Tech qui consiste à installer un système de
limiteurs de ralenti inutile dans les véhicules pour réduire l'émission
de gaz à effet de serre;
- l'acquisition de plus de vingt véhicules à faible consommation
d'essence;
- l'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments, notamment la
construction d'un poste de quartier à Pierrefonds (PDQ 3) répondant aux
normes du système d'évaluation des bâtiments écologiques "LEED OR" et
- le projet d'installation de toits verts au poste de quartier 16 dans
l'arrondissement de Verdun.

Service de sécurité incendie de Montréal

- l'amélioration de la qualité de l'air par la réduction du nombre de
véhicules légers de 140 à 131;
- l'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments par la
diminution de l'utilisation du mazout, la restauration de fenêtres et
la modernisation des systèmes d'éclairage
- les rénovations des casernes 41 et 75 en vue de l'obtention de la
certification LEED et
- l'adhésion aux ententes "J'achète vert" en ce qui a trait aux
équipements de bureautique.

La Ville de Montréal invite l'ensemble de la collectivité montréalaise à
faire siennes les différentes actions à réaliser dans le cadre de la phase
2007-2009 du Plan en visitant le site :
ville.montreal.qc.ca/developpementdurable.

Renseignements: Service de sécurité incendie de Montréal, (514)
872-7687; Service de police de Montréal, (514) 280-2015; Source: Bernard
Larin, attaché de presse, Cabinet du maire et du comité exécutif, (514)
872-9998

MONTREAL, le 27 août /CNW Telbec/

VILLE DE MONTREAL - CABINET DU MAIRE ET DU COMITE EXECUTIF

*7ème FORUM MONDIAL DU DEVELOPPEMENT DURABLE...*

***" Changement climatique : Quelles opportunités pour un développement durable "

Ouagadougou du 9 au 11 octobre 2009

Annoncé depuis plusieurs mois pour se tenir du 19 au 22 octobre 2009 au Burkina Faso, le 7ème forum mondial sur le développement durable, a été reportée du 9 au 11 octobre 2009. Cette information a été donnée par le président du comité d'organisation, Monsieur le Ministre de l'environnement et du cadre de vie, Salif SAWADOGO lors de la conférence de presse du mardi 18 août dernier.

Le thème retenu est " Changement climatique : Quelles opportunités pour un développement durable ".

Il verra la participation, d'environ deux cent (2000) personnes de diverses horizon, entre autre des chefs d'Etat, des représentants du monde scientifique, économique et sociale. Il a pour objectifs: de consolider une position commune africaine prenant en compte les points de vue de tous les groupes d'acteurs pour les négociations en vue de la 15ème conférence de Copenhague, d'élargir la prise de conscience des enjeux climatiques pour le développement, de faire l'inventaire des nouvelles opportunités de développement qui pourraient offrir les changements climatiques au plan financier.

Cet événement d'une grande envergure est d'importance capital pour la sauvegarde de notre environnement et la survie des générations futures. Cela mérite un engagement de tous les citoyens du monde entier.

Alice M.SOULAMA
Reporter Médiaterre

Portail Afrique de l'Ouest,
27/08/09

lundi 24 août 2009

***Prix de la croissance verte numérique...***


*** Objectif :
Récompenser l’invention, la création, le développement de technologies numériques au service du développement durable,
Diffuser les bonnes pratiques et les nouvelles technologies grâce à l’exemple,
Faciliter le démarrage de nouveaux marchés dans les domaines « TIC / DD ».

Remettre un prix honorifique à cinq acteurs qui, dans leurs catégories, ont atteint de façon exemplaire un des objectifs visés : inventer, créer, expérimenter, développer des technologies numériques au service du développement durable (économie bas carbone, bâtiment intelligent, mobilités durables, économie localisée, diminutions de l’empreinte des TIC, réseaux intelligents de gestion d’énergie, innovation…)

La participation est réservée aux entreprises ayant leur siège social en France, ou filiale française d’un groupe étranger.

Quatre prix :

*Le « Grand prix Numérique et développement durable » de l’entreprise qui aura fait progresser nettement ses objectifs en matière d’environnement grâce aux TIC (efficacité énergétique, ou climat, ou bâtiment, ou mobilité durable…)

*Le « prix PME de l’innovation numérique pour le développement durable » de l’entreprise qui aura inventé, crée ou développé des solutions ou des services à base de technologies numériques. Ce prix vise notamment la mise en exergue des « start up » engagées dans la mise au point de technologies au service du développement durable.

*Le prix Entreprise du numérique et développement durable, de l’entreprise du numérique dont la démarche visant la diminution significative de ses impacts environnementaux, climatiques ou énergétiques est particulièrement méritoire.

*Le Prix ‘Enseignement supérieur’. Il s’agit de récompenser des initiatives issues du monde la recherche et de l’enseignement. Ce sont des projets et des réalisations de laboratoires de recherche, de juniors entreprises… toute sorte d’innovation portée par des moins de 30 ans, encore étudiants.

*Le 'coup de cœur'. Il récompense une initiative originale, curieuse, passionnante. Le jury a toute liberté pour ses règles d’attribution.

Calendrier
30 septembre : clôture des pré-inscriptions
10 novembre : date de clôture des dossiers complets
Fin novembre : remise des prix (option MEDEF à Paris)
Fin d’année : présentation complètes des projets pendant le Forum Développement durable 2.0 à Strasbourg

***Formulaire de pré-candidature :

http://www.prixdelacroissancevertenumerique.eu/formulaire-de-pré-candidature

*Sorteando la barrera del cambio climático...*



*Innovating for climate change solutions...*

*Cefic – European Chemical Industry Council : As you know, climate change was on the menu of the G8 summit that took place in Italy...*


***The International Council of Chemical Associations (Cefic is a member) was hosted by Italian authorities published yesterday a report, Innovations for Greenhouse gas emission reductions. This report helps industry, stakeholders and policymakers understand the role that chemical products play as enablers of climate solutions through the supply chain

The report found that for every unit of greenhouse gases emitted directly and indirectly by the chemical industry, this industry enabled 2-3 units of emission savings via the products and technologies provided to other industries and consumers. In other words, products of the chemical industry enabled greenhouse gas savings 2-3 times greater than their emissions.

The most significant emissions savings by volume came from insulating foams in buildings, agrochemicals, lighting, plastic packaging, marine antifouling coatings, synthetic textiles, automotive plastics, low-temperature detergents, engine efficiency, and plastics used in piping. Under 2030 scenarios, the report found that the ratio of emissions savings.
The life cycle analysis is usually based on the assumption that if the particular chemical for a product didn't exist, then the demand for that product would still be the same and would have to be filled by an inferior product. (e.g. steel instead of plastic for cars). Indeed, you can then calculate the CO2 savings enabled by the chemical.
The study intentionally did not try to evaluate or judge societal issues regarding current or future consumer choices. Based on all the evidence of the past decades however we just made the pragmatic assumption that societal choices driven by a growing and more affluent population would continue to increase the demand for comfortable houses, effective transport, safe medicines etc.

Our role is to make the products that respond to those consumer demands –ideally in an increasingly CO2e efficient manner so that the use of those products can also be made more carbon efficient. This study provides the facts and figures to help us identifying the potentials. Less efficient cars eat up more resources and reduce other spending options of the consumer - unless the consumer would decide to change the life style completely by switching from individual mobility to e.g. public transport.

The most valuable result of the study is that for the first time, a global chemical industry study with real data has been provided. This enables us to develop clearer ideas and discuss with policy makers what the industry can contribute in terms of emission reductions i.e. throughout the life cycle of our products. Our new, integrated and systematic approach goes beyond the usual one-dimensional thinking restricting the view on own manufacturing emissions and how to reduce these. This gives us a profound basis for policy recommendations towards innovation and better regulation.

***Changement climatique : l’urgence, moteur d’une crise prématurée ?

http://www.communication-sensible.com/download/changement-climatique-urgence.pdf?PHPSESSID=396620e5e1d74fc045bd7831e9afddba

Philippe de Casabianca

Energy, HSE & Logistics Programme
Cefic – European Chemical Industry Council
www.cefic.be

dimanche 23 août 2009

*Andreas Carlgren, Ministre de l’environnement, en visite aux USA pour des entretiens sur le climat...*

***Le Ministre de l’environnement Andreas Carlgren est le chef de la délégation européenne qui se rendra à Washington DC (USA) du 23 au 26 août pour des entretiens sur le climat. Les États-Unis sont un pays clé pour les négociations climatiques et accueilleront prochainement les réunions qui se tiendront en vue de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques à Copenhague, en décembre.
Le premier voyage de la troïka pour les questions de l’environnement, sous la présidence suédoise, a eu lieu en Chine. Désormais, c’est au tour des Etats-Unis. La troïka est constituée de la Présidence suédoise, de la Commission européenne et de la future Présidence espagnole. Pendant sa visite à Washington, la délégation européenne va rencontrer notamment Michel Froman, vice-conseiller à la sécurité nationale et Todd Stern, émissaire spécial pour le réchauffement climatique.

- Le fait que les États-Unis participent au prochain accord sur le climat est essentiel pour que nous réussissions à relever le défi climatique. D’importantes premières étapes ont été franchies sous la présidence d’Obama, mais le monde a besoin que les Etats-Unis en fassent plus et l'UE en attend davantage, déclare le Ministre de l’environnement, Andreas Carlgren.

- L’UE et les États-Unis ont des intérêts convergents, et ont vocation de contribuer au financement de mesures d’accompagnement et de transferts technologiques destinées aux pays en développement. Ceci est décisif pour que les pays du monde entier puissent conclure un accord à Copenhague en décembre, dit le Ministre de l'environnement, Andreas Carlgren.

Pendant le mois de septembre, va se tenir une série de réunions à un niveau politique élevé, dont on attend beaucoup pour le succès de Copenhague. Les États-Unis vont accueillir en septembre le Forum économique mondial ; à l’occasion de l’ouverture de l'Assemblée générale des Nations Unies se tiendra une conférence au sommet sur le climat et la réunion du G 20 traitera également de la question climatique.

- Les négociations n'avancent qu’à petits pas et elles nécessitent des gestes énergiques de la part du niveau politique, afin de pouvoir aboutir à Copenhague, déclare le Ministre de l’environnement, Andreas Carlgren.
Les pays qui appartiennent au Forum économique mondial sont tombés d’accord auparavant pour contenir l’accroissement moyen de la température mondiale de 2 degrés.

- Il convient maintenant de tirer les conclusions qui s’imposent pour pouvoir limiter l’accroissement de la température à deux degrés. Ceci est l’étape naturelle de l’automne lorsque se réuniront les pays du Forum des Économies Majeures (FEM), conclut le Ministre de l’environnement, Andreas Carlgren.

se2009.eu