@ECOLOGIEI

@ECOLOGIEI
2008 création du Blog, From Paris, France : 2006 création du HUB (VIADEO) *21ème Siècle-'ECOLOGIE & INNOVATION': DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe siècle!2.0* Think Tank International : + de 3000 membres. *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... « Euroblogeur »...2002 en France : Candidate (titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). Fondatrice *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

lundi 30 janvier 2012

*Uganda: cultivo de piñas orgánicas...*


La economía ecológica es importante para Uganda, ya que brinda oportunidades a los agricultores y comerciantes para generar riqueza en una forma que sostenga y proteja el medio ambiente. El Movimiento Nacional de Agricultura Orgánica del país promueve el cultivo de la piña orgánica y la exportación mundial de productos orgánicos certificados.

Bien à vous,

Morgane BRAVO

*Rio + 20 : l'heure du réalisme écologique ?...*



Le Centre d'analyse stratégique vient de publier : Rio + 20 : l'heure du réalisme écologique ?

Vincent Chriqui, Directeurgénéral du Centre d’analyse stratégique 

 Le Sommet de la Terre, organisé à Rio en 1992 par les Nations Unies, a marqué une étape essentielle dans la prise de conscience mondiale de la fragilité de notre planète : adopter un modèle de développement plus respectueux des hommes et de la Terre est alors apparu à tous comme une nécessité.

En 1972, le Club de Rome puis la Conférence de Stockholm avaient souligné la limite des ressources terrestres. En 1992, le Sommet de la Terre organisé à Rio a consacré la notion de développement durable. La Conférence “Rio + 20” qui aura lieu en juin 2012 se doit d’être ambitieuse, d’autant que la nécessité d’initier un modèle de croissance respectueux de la Terre et des hommes ne fait désormais plus de doute.
  • "Rio + 20" : l'heure du réalisme écologique ?
Le premier objectif est d’adopter une vision de l’économie verte dans le contexte du développement durable et de l’éradication de la pauvreté qui puisse servir de guide aux États, aux collectivités et aux citoyens, et notamment accélérer la transition énergétique indispensable pour espérer endiguer le changement climatique. Les débats ne pourront en outre éluder le sort des centaines de millions d’êtres humains qui n’ont pas accès aux ressources vitales.
Deuxième point, il importe de relancer la dynamique adoptée à l’issue du Sommet de Rio, puis en 2000 avec les objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Des objectifs et indicateurs mondiaux du développement durable permettraient de donner des priorités claires à la communauté internationale, aux pays développés comme aux pays en développement.Le troisième sujet inscrit à l’agenda de “Rio 2012” vise à améliorer la gouvernance mondiale.Malgré les progrès enregistrés au fil de ses rendez-vous, la communauté internationale n’a jusqu’ici pas réussi à endiguer la dégradation des ressources environnementales. La réforme du système international devra adapter les institutions multilatérales à un contexte géopolitique qui a évolué depuis les années 1990, et aménager un rôle central à la société civile et à l’expertise scientifique.
*J’ai participé en 1997 aux Nations Unies ( ONU),  à New York à la « Session spéciale de l’Assemblée Générale des Nations Unies :
 Sommet de la Terre + 5 », 
( J'ai eu l'honneur de travailler à la Représentation de l’UNESCO auprès des Nations Unies à 
New York...)*


A SUIVRE...!

Bien à vous,
Morgane BRAVO

vendredi 20 janvier 2012

* MÉXICO ENFRENTA AL CAMBIO CLIMÁTICO...*


México, D.F., 19 de enero del 2012.- 
El Presidente Calderón firmó el Memorándum de Entendimiento para la Cooperación México-EUA en Materia de Desarrollo Bajo en Emisiones, Cambio Climático y Bosques y puso en marcha el Programa Multianual de Cambio Climático 2012-2016.
El Jefe del Ejecutivo detalló que, como respuesta a los Acuerdos de Cancún tomados durante la COP 16, el instrumento firmado permitirá a ambos países avanzar hacia una economía verde con inversiones hasta por 70 millones de dólares. El Memorándum de Entendimiento sienta las bases para:
  • Fomentar la coordinación intergubernamental para incorporar el desarrollo bajo en carbono en la formulación de políticas nacionales.
  • Fortalecer capacidades técnicas e institucionales.
  • Fomentar la eficiencia energética.
  • Promover la participación de todos los sectores de la economía y de la sociedad.
  • Adicionalmente, el Primer Mandatario anunció la puesta en marcha del Programa Multianual de Cambio Climático 2012–2016. Dicho programa permitirá el desarrollo de un sistema eficaz de monitoreo, reporte y verificación de emisiones, así como la elaboración e implementación de una Estrategia de Desarrollo Baja en Carbono. Además, a través del Programa de Reducción de Emisiones provenientes de la Deforestación y Degradación de Bosques en México, se diseñará y establecerá un sistema REDD+, que ayudará a aprovechar el mercado voluntario de créditos de carbono de áreas forestales, en particular el de California.
Posteriormente, el Presidente explicó que es posible generar desarrollo justo en armonía con el medio ambiente y que el costo de la inacción es superior al de emprender políticas públicas contra el cambio climático. Señaló que no se requiere comenzar con grandes inversiones, siempre que se jerarquice la aplicación de las estrategias ambientales. Pormenorizó que, en México, se han aplicado exitosamente programas como  Pago por Servicios Ambientales que permiten avanzar en el cierre de brechas.
Por último, sostuvo que al avanzar hacia una economía verde y luchar contra el cambio climático, se asegura el bienestar de las generaciones presentes y futuras, por lo que también se siembra la semilla de un México más seguro, justo y próspero.

Bien à vous,

mardi 17 janvier 2012

*L'eau-delà de l'eau Conférence avec Jacques Collin*

Prochaine conférence sur l'Eau-delà de l'eau avec Jacques Collin

Conférence avec Jacques Collin
Mercredi 18 janvier 2012 à 19h15 
Auditorium du Musée Dapper, 35 bis rue Paul Valéry, 16e

Pour participer :
Vidéo de la conférence du 13 mai 2011 
ou inscrivez-vous en ligne ici et réglez votre billet à 20 € sur place 


Extraits de la conférence de Jacques Collin : L’Eau, une des plus grandes énigmes de l’univers

Quelques extraits (12mn) pour découvrir le contenu de la conférence (135 mn) suivie des questions du public (30 mn).
Soirée passionnante pendant plus de 2h30.

En introduction Jacques Collin a posé la question de la nature de l'eau et a rappelé qu'elle reste un mystère pour la science. En effet elle n'obéit pas aux lois auxquels obéissent les autres fluides.

Après avoir rapidement rendu hommages aux chercheurs pionniers dont les travaux ont été, occultés, ignorés ou contestés : Marcel Violet, Louis Claude Vincent, René Quinton, Jacques Benveniste, Masaru Emoto, Viktor Shauberger et de façon plus rapide Fritz-Albert Popp, Louis Kervran... Jacques Collin a traité des questions plus concrètes : Quelle eau boire ? Quand boire ? Comment boire ? Quelle est la qualité des eaux du robinet et des eaux minérales ?
Comment transformer l'eau du robinet au travers de différents procédés : filtration, osmose, dynamisation, etc..
Enfin il nous a montré avec une petite expérience en direct comment l'eau que l'on nous vante comme étant salutaire, est en fait détestable pour notre corps qui n'est pas fait pour assimiler les minéraux par l'eau car il ne peut les assimiler que lorsqu'ils ont été transformés par les végétaux.

Alors que la conscience collective est sensibilisée par la rareté de la ressource, ne faudrait-il pas aussi s'interroger sur la qualité de celle-ci ? Et, ne faudrait-il pas enfin réunir des commissions interdisciplinaires pour tenter de percer le mystère de cet élément vital ? Comme le dit Jacques Collin : "il est absolument stupéfiant" de constater que les différents chimistes, biologistes, médecins soient incapables de se comprendre au sujet de l'eau. Notre corps est pourtant composés de toutes ces dimensions à la fois. Heureusement la nature n'a pas attendu que les "scientifiques" s'entendent et se coordonnent...
Samedi 16 Juillet 2011
 Extraits de la conférence de JP Garnier Mallet

Bien à vous,
https://twitter.com/#!/EcologieI 

lundi 16 janvier 2012

*Reporter : Des centrales nucléaires plus sûres ?

        

Il y a un intérêt croissant pour les réacteurs au thorium, qui sont en théorie plus sûrs et limités à une utilisation civile. EuroparlTV mène l’enquête.

Bien à vous,

vendredi 13 janvier 2012

*De moins en moins d’articles à propos du réchauffement climatique...*


« La couverture médiatique du changement climatique continue de diminuer en 2011 avec 20% de sujets en moins qu’en 2010 et 42% de moins qu’en 2009, année record », rapporte l’ONG Daily Climate le 3 janvier. 

L’ONG britannique a ainsi compté en 2011 près de 19 000 articles ou posts de blog dans les grands médias anglophones sur le changement climatique contre 32 400 en 2009. Pourtant 2011 a été une année marquée par des événements climatiques extrêmes, la famine dans la Corne de l’Afrique et une sécheresse au Texas. 
Toutefois, le vote d’une taxe carbone en Australie en 2011 a condut à une hausse de 60% des articles sur le changement climatique dans ce pays. 

Climate coverage down again in 2011

Bien à vous,


    

lundi 9 janvier 2012

*Le label «  Grenelle de l’environnement »...France*

Que signifie la mention « Reconnu Grenelle Environnement » et pourquoi certains signes de qualité des professionnels en bénéficient ?

Reconnu Grenelle EnvironnementLe choix d'un signe de qualité est complexe face à une offre multiple et hétérogène. Ces signes de qualité sont basés sur des référentiels ayant des niveaux d'exigences très différents et cela complique donc leur lisibilité.
C'est pourquoi, l'ADEME avec le ministère du Développement durable et ses partenaires (FFB, CAPEB, Qualibat, Qualit'EnR, Qualifelec), ont défini de commun accord dans une charte d'engagement les exigences à respecter par ces signes de qualité pour bénéficier de la mention « Reconnu Grenelle Environnement ». Cette charte a été signée le 9 novembre 2011 par ces différents acteurs.
Les qualifications ou les signes de qualité concernés bénéficient de la mention « Reconnu Grenelle Environnement », ce qui permet désormais aux particuliers de repérer plus facilement les entreprises apportant la confiance nécessaire pour réaliser leurs travaux d'économie d’énergie.

Extrait des exigences de la charte d'engagement

1. Un principe de neutralité et d'indépendance de l'organisme propriétaire et de l'organisme de qualification délivrant le signe de qualité

2. Une exigence relative à la qualification
Qualification accréditée COFRAC sur la base de la norme NF X50-091 "Exigences relatives aux organismes de qualification de fournisseurs" et des exigences complémentaires de la charte ou signe de qualité fondé sur une qualification accréditée COFRAC dans les mêmes conditions

3. Des exigences relatives aux critères d'évaluation pour la délivrance du signe de qualité par l'organisme de qualification
L'organisme de qualification doit exiger de l'entreprise de :
- fournir la preuve des compétences de son responsable technique via sa formation initiale ou continue,
- assumer la responsabilité des travaux donnés en sous-traitance, 
- fournir la preuve d'expériences via des références appropriées,
- réaliser tout ou partie de la pose du matériel, 
- justifier l'assurance adéquate correspondant aux activités concernées par le signe de qualité.

4. Des exigences relatives au processus de délivrance du signe de qualité
L'organisme de qualification doit :
- prévoir une période probatoire limitée dans le temps en cas d'absence de références,
- exiger de l'entreprise de se soumettre à un contrôle de réalisation sur chantier visant à évoluer la conformité aux règles de l'art des travaux, ainsi que la qualité du service rendu au client,
- exiger de l'entreprise de justifier la réalisation d'un volume minimum d'activité pendant la durée de validité du signe de qualité (des alternatives sont possibles),
- prévoir une procédure de traitement des réclamations des clients,
- prévoir des procédures de suspension ou de retrait du signe de qualité,
- prévoir une procédure de renouvellement à l'issue de la période de validité du signe de qualité qui doit inclure la réalisation d'un nouveau contrôle sur chantier.

LA SUITE :


Bien à vous,

vendredi 6 janvier 2012

*6th World Water Forum : Water Expo - Marseille 2012‏*


THE 6th WORLD WATER FORUM 
WATER EXPO IN MARSEILLE
BE PART OF IT AND PRESENT 
YOUR SOLUTION FOR WATER
MARCH 12-17, 2012
This coming March more than 25,000 visitors are expected to gather in Marseille, France, for the largest international water event.
Ministerial delegations, parliamentarians, mayors and representatives of local and regional authorities, NGOs, non-profit organisations, will come from all over the world to tackle political, regional, thematic and civil society issues to face global water challenges.
Within the Forum exhibition space, institutional pavilions will federate national organisations of all types: governmental, non-governmental, professional, research, academics. 
Representatives of technical and scientific fields will present new technologies and programs. Case studies, concrete examples and innovative concepts will be exposed; NGO’s will share their field experience… All will put forward new concepts and ideas, and present solutions to help implement concrete action.
Already numerous nations and organisations are taking part in the exhibition, and many more are in the process of joining!
Don’t miss this opportunity to be part of the solutions. Come and present your experiences, skills and ideas on how to solve the global water crisis.
Come and exhibit your solutions!

6ème FORUM MONDIAL DE L’EAU 
PRENEZ PART A L'EXPOSITION 
POUR L'EAU ET PRESENTEZ 
VOTRE SOLUTION A MARSEILLE, 
12-17 MARS 2012


En mars 2012, plus de 25 000 visiteurs sont attendus à Marseille pour le plus grand événement international pour l’eau.
Délégations ministérielles, parlementaires, maires et représentants d’autorités locales et régionales, ONG et associations du monde entier se rassembleront autour d’enjeux thématiques, régionaux, politiques et citoyens pour aborder les défis mondiaux pour l’eau.
Au sein de l’espace d'exposition, les pavillons des institutions réuniront des organisations internationales gouvernementales, non-gouvernementales, professionnelles, de recherche ou académique. 
Les représentants de domaines techniques et scientifiques présenteront de nouvelles technologies ; des exemples de cas seront révélés ; les ONG partageront leur expérience du terrain ; des concepts innovants seront abordés,… Tous mettront en avant leurs idées et solutions pour aider à mettre en place des actions concrètes.
Un grand nombre de pays et organisations participent à déjà l'exposition et bon nombre sont en train de nous rejoindre.
Ne ratez pas cette opportunité pour faire partie des solutions. Venez présenter vos expériences, vos compétences et votre savoir-faire pour faire avancer la cause pour l’eau.
Venez exposer vos solutions !


Jean-Marc Lacave

Executive Director
                                                                    International Forum Committee Secretariat

Directeur exécutif
                                                                  Secrétariat du Comité International du Forum

mercredi 4 janvier 2012

*L'eau, trésor de l’Himalaya : Du 9 novembre 2011 au 25 février 2012... à Paris*

Eau de Paris présente au Pavillon de l'Eau sa nouvelle exposition : « L'Eau, trésor de l'Himalaya ». À travers les photographies de Jean Philippe et les textes de Serge Verliat, géographe-anthropologue, cette exposition vous emmène dans une découverte de l'eau dans cette région du monde qui fascine par sa beauté et sa démesure.

En sanskrit, Himalaya signifie « demeure des neiges ». C'est là que se dressent les plus hautes montagnes du monde. Malgré la proximité des tropiques, l'Himalaya comprend plus de 1 500 glaciers qui donnent naissance à de nombreuses rivières. Celles-ci finissent par former trois des plus grands fleuves d'Asie : l'Indus, le Gange et le Brahmapoutre. En ajoutant l'eau de pluie à celle issue des glaciers, on estime que chaque année plus de 8 500 000 m3 d'eau douce s'écoulent de l'Himalaya vers les plaines indiennes. Cette eau assure la survie de plus d'un milliard d'êtres humains. C'est la raison pour laquelle on qualifie souvent l'Himalaya de « château d'eau de l'Asie ».

En suivant le parcours de l'eau, des hauts sommets enneigés jusqu'à l'embouchure du Gange, l'exposition met en lumière l'influence de l'eau dans la formation de l'extraordinaire variété de paysages que l'on rencontre dans l'Himalaya. Mais au-delà d'une vision purement esthétique de la région, l'exposition souligne aussi à quel point cette ressource précieuse structure l'organisation sociale, économique et politique de la mosaïque de populations qui peuple les versants de la plus vaste chaîne de montagne du monde.

Elle invite enfin à réfléchir sur trois grands thèmes qui seront portés par la communauté internationale lors du Forum mondial de l'eau à Marseille : l'adaptation face aux changements climatiques, l'accès à l'eau pour tous, la gouvernance.

De nombreuses activités sont organisées autour de l'exposition pour les adultes comme pour les enfants.

Du 9 novembre 2011 au 25 février 2012
Pavillon de l'Eau
77 avenue de Versailles, 75016 Paris

Bien à vous,

lundi 2 janvier 2012

*Les succès scientifiques de la présidence polonaise...UE*

Polska prezydencja w Radzie UE
La présidence polonaise a ouvert de nouvelles opportunités également pour la science.
Nous avons négocié le projet du programme de financement de la recherche et de l'innovation en Europe avec un budget de 80 milliards d'euros ; nous nous sommes accordés sur les orientations de la réforme des universités européennes et avons rappelé à l'Union les racines polonaises de Marie Skłodowska-Curie. Ce ne sont là que quelques succès de la présidence polonaise dans le domaine de la science et de l'enseignement supérieur. Pendant les six derniers mois le Ministère de la Science et de l'Enseignement supérieur a coordonné les activités de la présidence polonaise dans le domaine de la science, de l'enseignement supérieur et de l'innovation. Nous avons organisé à Sopot, à Cracovie, à Poznań, à Białystok et à Varsovie non moins de 40 débats ministériels et conférences d'experts auxquels ont participé plus de 8 000 invités : des commissaires européens, des ministres et des représentants des gouvernements des pays de l'UE, des experts polonais et étrangers, des scientifiques et des chercheurs venus d'Europe et du monde entier. Les sujets débattus ont concerné, entre autres, l'avenir de l'Internet, une alimentation saine et sûre, l'avenir de la recherche sur les énergies propres, un financement plus efficace de la recherche ainsi que les défis civilisationnels auxquels doit faire face la science en Europe.
Au cours de la présidence polonaise la Commission européenne a présenté le projet du programme de financement de la recherche « Horizon 2020 » doté d'un budget record de 80 milliards d'euros pour la période 2014-2020. Les travaux sur le programme « Horizon 2020 » ont constitué la priorité de notre présidence dans le domaine de la science. « Un programme de financement de la recherche bien conçu peut donner un sérieux coup de pouce à l'économie européenne, ce qui est essentiel en période de crise économique », a souligné Madame Barbara Kudrycka, ministre de la Science et de l'Enseignement supérieur, avant d’ajouter « La grande efficacité avec laquelle ont été menés les travaux sur ce document constitue également une réussite pour la Pologne ».
Le programme « Horizon 2020 » regroupe pour la première fois, dans un seul document, tous les moyens communautaires pour financer la recherche et l’innovation. Le projet reprend les facilités d’accès à ces fonds aussi bien pour les chercheurs individuels que pour les petites et moyennes entreprises. Les formalités ont été restreintes en simplifiant la réglementation et les procédures, ceci dans le but d’attirer un nombre plus important d’éminents chercheurs et de faciliter les procédures d’accès aux aides pour la recherche à de plus petits groupes de scientifiques.
Le programme « Horizon 2020 » stipule d’autre part que le plus prestigieux programme de soutien pour les chercheurs, mis en place il y a 15 ans et connu jusqu’ici sous l'appellation « Actions Marie Curie », sera rebaptisé « Actions Marie Skłodowska-Curie ».
Sous la présidence polonaise le Conseil de l'UE a aussi rendu des conclusions sur la modernisation de l'enseignement supérieur. Elles révèlent que les États de l'Union devraient, d’une part, rechercher une relation plus étroite entre les établissements universitaires et le milieu professionnel, d’autre part soutenir l'entrepreneuriat et l'innovation des étudiants et des chercheurs, et enfin suivre et analyser l’évolution professionnelle de leurs diplômés, ce qui permettrait ainsi de mieux adapter l'offre éducative aux exigences du marché du travail.
Les recommandations du Conseil ont mis en avant la nécessité d'améliorer la qualité de l'enseignement supérieur par une plus grande mobilité des étudiants et des chercheurs, et par une coopération transfrontalière plus intense. Le Conseil recommande aux États membres, d’une part, d'engager des réformes qui permettront de gérer les universités d'une manière plus souple et, d’autre part, d'adopter un système efficace en matière de mode de financement mêlant performance et compétitivité.
« Les recommandations du Conseil de l'UE sont entièrement compatibles avec les dispositions de la réforme polonaise de l'enseignement supérieur, qui a été mise en place en octobre 2011 », a souligné Mme Kudrycka. « Je me réjouis que nous ayons pu partager notre expérience en matière de modernisation du système d'enseignement supérieur avec les autres pays européens. Les solutions développées en Pologne ont été hautement appréciées en Europe ».
Lors de la présidence polonaise du Conseil de l'UE nous avons rappelé à plusieurs reprises l'importance de mieux exploiter le capital intellectuel de l'Europe et de renforcer la mobilité des chercheurs et des étudiants. La présidence polonaise a également proposé d’élargir le bénéfice des programmes de l'UE – le programme Erasmus essentiellement – aux étudiants issus des États du Partenariat oriental. La conférence ministérielle « Go East, Erasmus ! », organisée en octobre à Białystok et dédiée à cette thématique, a réuni les représentants de plusieurs pays et a suscité un large écho dans toute l'Europe.

Magdalena Kula
Porte-parole de la présidence au Ministère de la Science et de l’Enseignement supérieur

Bien à vous,
Morgane BRAVO

*Conference GoodPlanet à la Sorbonne « Comment nourrir 7 milliards d’Hommes »*


Bien à vous,
Morgane BRAVO

dimanche 1 janvier 2012

*HAPPY NEW YEAR 2012, EXCELLENTE ANNEE, FELIZ AÑO NUEVO, GUTES JAHR, BUON ANNO, BOM ANO, DOBRY ROK...*

PAIX DANS LE MONDE, LA SURVIE DE LA PLANETE...!

"NOUS DEVONS ÊTRE LE CHANGEMENT QUE NOUS VOULONS VOIR DANS LE MONDE". GANDHI



Bien à vous,
Morgane BRAVO